Terre des Hommes – Délégation du Doubs
Pour le droit à vivre dignes

Site de la délégation départementale du Doubs (DD25) de l’ONG Terre des Hommes France

Wasta ! Le gaspi, ça suffit.

Marie Rivollet et Andréa Lemoine
RéCiDev

Article mis en ligne le 2 juin 2020

par Andréa Lemoine, Marie Rivollet
logo imprimer

Logo Recidev {JPEG}Andréa Lemoine et Marie Rivollet sont formatrices et animatrices à RéCiDev [1]

Qu’est-ce que RéCiDev ?

Collectif d’associations de solidarités, RéCiDev agit pour une vie responsable et solidaire au quotidien. Il informe, éduque et mobilise les citoyen-ne-s sur l’accès aux droits fondamentaux, l’équité, la promotion de l’interculturalité et la lutte contre les préjugés et les discriminations partout dans le monde.

RéCiDev est tout à la fois :

  • Centre de ressources
  • Formateur et animateur
  • Coordinateur et relais de la campagne AlimenTERRE en Région
  • Coordinateur du Festival des Solidarités sur Besançon
  • Organisateur du Marché Solidaire de Noël de Besançon
  • Accompagnateur des porteurs de projets de solidarité internationale

L’atelier : Wasta ! Le mini escape-game des impacts du gaspillage alimentaire

Cinq personnes ont participé à l’atelier participatif proposé autour de l’ODD n° 2 « Faim zéro ». L’outil pédagogique proposé, « Wasta ! », créé en 2019 par RéCiDev, vise à s’interroger de manière ludique sur nos manières de consommer, les impacts du gaspillage alimentaire sur notre planète, notre société et notre porte-monnaie, mais aussi sur les solutions que nous pouvons y apporter.

Qu’est-ce que le gaspillage alimentaire ?

Dans un premier temps, le groupe a discuté la définition du gaspillage alimentaire et un rappel rapide a été fait.

En France on considère que le gaspillage alimentaire est toute nourriture destinée à la consommation humaine qui, à une étape de la chaîne alimentaire, est perdue, jetée, dégradée. 

Dans le monde, on estime qu’on gaspille chaque année un tiers de la nourriture produite à destination humaine, ce qui représente environ 1 milliard 300 millions de tonnes. C’est un vrai scandale quand on sait que près de 800 millions de personnes souffrent de la faim.

Mais il faut savoir que, en plus de la nourriture perdue, ce gaspillage a des coûts cachés, des impacts auxquels on ne pense pas forcément.

Les énigmes du studio des impacts

Pour les découvrir et suite à l’objectif qui leur a été donné, les participant-e-s ont été invité-e-s à rentrer dans le studio des impacts : un espace fermé aménagé spécialement pour le jeu.

En un temps limite de 20 minutes les participant-e-s ont résolu 4 énigmes qui leur ont permis de déverrouiller le cadenas de la boîte des solutions.

Chacune de ces énigmes aborde un impact engendré par le gaspillage alimentaire : l’eau, la terre, les gaz à effet de serre ainsi que les finances.

Tout le monde a pu sortir du studio des impacts, avec un ensemble de propositions pour répondre à l’échelle individuelle, à la réduction du gaspillage alimentaire.

Les impacts du gaspillage alimentaire

Dans un dernier temps, nous sommes revenus tou-te-s ensemble sur les impacts découverts, la chaîne alimentaire et les grandes étapes durant lesquelles est réparti le gaspillage alimentaire en France :

  • 32 % au stade la production,
  • 21 % au stade de le transformation,
  • 14 % au stade de la distribution
  • et 31 % au stade de la consommation.
    Il a été précisé que le gaspillage alimentaire était un phénomène présent dans le monde entier. Cependant, des différences existent selon les zones géographiques dans le monde, quant au stade auquel le gaspillage est le plus important.

Par exemple, en France le gaspillage alimentaire est fait en grande partie au niveau de la production et de la consommation. En effet, la société de consommation, les grandes surfaces ainsi que les moyens de conservation que nous avons, incitent à remplir les frigos dans lesquels des aliments restent bien souvent pourrir.

Tandis que dans les pays où les infrastructures sont moins développées et ne permettent pas de garantir la chaîne du froid, le gaspillage se fera plutôt au niveau de la transformation et du transport.

Les solutions

Les échanges se sont terminés sur les solutions qui peuvent être mises en place et notamment à l’échelle individuelle. Des initiatives au niveau gouvernemental ont été mises en lumière, tel que la loi de 2016 relative à la lutte contre le gaspillage alimentaire qui prévoit notamment les deux mesures suivantes :

  • l’obligation pour les magasins alimentaires de plus de 400m² de proposer une convention de don à des associations pour la reprise de leurs invendus alimentaires encore consommables.
  • l’interdiction pour les distributeurs alimentaires, de rendre impropres à la consommation des invendus encore consommables.

Les impacts cachés du gaspillage alimentaire dans le monde

Le gaspillage alimentaire est un sujet transversal qui touche à l’environnement, l’économie, la sécurité alimentaire, l’éthique...

Impacts environnementaux

Il a des impacts très importants sur l’environnement car il s’accompagne d’un gaspillage de ressources, notamment celles abordées dans Wasta ! : l’eau et la terre.

Il faut prendre en compte également les pollutions liées à la production des aliments qui finissent à la poubelle, dont notamment tous les produits épandus sur les sols lors de la production.

Impacts financiers

Gaspiller de la nourriture, c’est aussi indéniablement gaspiller de l’argent. D’après la FAO, les conséquences économiques directes du gaspillage de produits agricoles (à l’exclusion du poisson et des fruits de mer) sont estimées à 750 milliards de dollars par an dans le monde (en se basant sur les prix à la production), soit l’équivalent du tiers du PIB de la France.

Scandale éthique

Le gaspillage de nourriture constitue enfin un scandale éthique et social, dans la mesure où la sécurité alimentaire de tous n’est pas assurée dans le monde alors même qu’aujourd’hui nous produisons assez de denrées alimentaires pour combler les besoins énergétiques de chaque individu.

Toutes les actions contribuant à réduire le gaspillage alimentaire sont importantes et complémentaires mais doivent être menées par ordre de priorité.

Ainsi la lutte contre le gaspillage alimentaire doit favoriser les actions en fonction de leur intérêt, souvent déterminé par cet ordre :

réduire > réutiliser > recycler > détruire.

À vous de jouer !

Si vous souhaitez découvrir cet outil pédagogique, le mettre en place avec vos amis, vos élèves ou tout autre groupe, l’ensemble des supports pédagogiques nécessaires sont à retrouver en téléchargement gratuit sur le site de RéCiDev.

Cet outil existe en version de passage pour un groupe restreint (45min - 6 personnes max.) et en version de groupe (1 h 15 – 24 personnes max).

Arriverez-vous à sortir à temps du studio des impacts ?

Notes :

[1Les animatrices de RéCiDev animent régulièrement des ateliers sur lors des form’actions de Terre des Hommes. Les comptes-rendus en sont publiés dans les Actes. http://terredeshommesdoubs.org/-Publications-?lang=fr


Forum
Répondre à cet article

Calendrier

août 2020 :

Rien pour ce mois

juillet 2020 | septembre 2020

Pas d'évènements à venir

Actualités

Journée mondiale des réfugiés

20 juin : journée mondiale des réfugiés L’Assemblée locale de Franche-Comté (...)

Des caramels pour soutenir Action Sud

Pour une Fête des mères gourmande et solidaire

« Nous espérons que cette (...)

Lettre au préfet pour l’hébergement des personnes sans abri

Face à la pandémie du Covid-19 et la crise sanitaire, nos organisations (...)

Le CovidBook

VOUS propose de partager son projet

LE COVIDBOOK : Journal de Confinement (...)

Fabriquer des masques

Covid 19 – Vivre ensemble Fabriquer des masques

Avec Alain Aymonier, de la (...)

Terre des Hommes France
Délégation du Doubs
Centre Pierre Mendès France
3 rue Beauregard, 25000 Besançon


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.89